Bebeguide

Flux RSS


0-1 an  1-3 ans  Pratique  

À trois dans un deux-pièces

Quand bébé n’a pas de chambre


À quoi ressemble la vie de famille dans un petit appartement ? Comment faire quand bébé n’a pas de chambre ? Témoignages et tuyaux pour une organisation la plus agréable possible.

Vous étiez deux, en amoureux, coulant des jours sereins dans votre joli deux-pièces, dans votre mignon studio. Et puis soudain, votre ventre s’est arrondi, l’urgence d’un déménagement s’est fait sentir, bébé est arrivé et pourtant vous êtes restée dans votre 35m2.

Chacune a ses raisons, mais la vie à trois dans un studio ou un deux-pièces devient de plus en plus courante, principalement dans les grandes villes. Victimes de la flambée des prix, de la rareté des biens, les toutes jeunes familles font le dos rond et se serrent dans leur petit appartement, faisant fi des mètres carrés, elles réinventent la vie de famille, découpent l’espace, créent des atmosphères et tiennent bon.

En compagnie de certaines de ces familles et de Raphaëlle Coulon, architecte d’intérieur chez Vibel (spécialiste de l’aménagement de chambres d’enfants), Bébé Guide fait le point sur les contraintes, avantages et petites astuces de la vie à trois dans un deux-pièces.

Une situation souvent subie, parfois choisie

A 3 dans un 2-piècesContraintes économiques, professionnelles, passion pour un lieu, attente raisonnable… Les raisons de vivre dans un deux-pièces ou un studio avec son enfant sont le plus souvent rationnelles, rarement un choix.

Sophie vit près de Saint-Étienne avec son homme et son petit Jonas de 3 semaines. Et elle n’est pas prête à déménager. « Nous n’avons pas déménagé, car ça ne fait pas longtemps que nous vivons dans cet appartement que nous avons refait à neuf. Et puis il a une vue splendide sur la campagne que nous aurons du mal à quitter. Nous avons donc aménagé l’espace pour rester encore ici quelque temps », explique-t-elle.

À l’inverse, on trouve Marie, qui d’une contrainte a fait un atout, découvrant à l’occasion de cette cohabitation à trois dans son 50m2 à Plaisir, dans les Yvelines, une autre façon d’être parents. « Pendant ma grossesse, je ne m’imaginais pas vivre aussi facilement cette promiscuité constante car nous étions tout pétris des “bons conseils” donnés par notre entourage et les médias en général (chacun sa chambre, bébé doit avoir un espace…) », se souvient-elle. « Nous avions donc prévu tout le matériel de base de puériculture (lit à barreaux, berceau, table a langer, transat…) ce qui nous prenait une place folle et nous inquiétait beaucoup sur la suite des événements.

Finalement, lorsque bébé est arrivé, l’allaitement aidant, nous avons fini par dormir ensemble, occasionnellement d’abord, puis officiellement, nous avons donc revendu lit, berceau et autres artifices. Le transat n’a jamais été utilisé : un coussin d’allaitement est beaucoup plus confortable pour caler bébé. Et avec l’argent récupéré, nous avons pu nous payer de vrais beaux rangements. » Mais Marie est une irréductible, aujourd’hui installée dans un appartement de 100m2, elle continue de partager la chambre parentale avec ses deux enfants.

La chambre : partager ou pas ?

A 3 dans un 2-piècesEn la matière, il y a deux écoles.
Ceux qui “co-dodotent” ou presque, partageant leur chambre avec leur petit.
Marie se souvient : « Nous avions mis notre matelas ainsi que le matelas du lit à barreau par terre, le tout entouré par des coussins et des traversins "anti-chute”. La chambre ne servait plus qu’à dormir ou ranger le linge. »
Partager sa chambre, c’est accepter de déplacer sa vie intime hors du lit, c’est choisir de prolonger un peu la fusion avec son enfant et souhaiter préserver un véritable “espace social” dans le salon, comme le confirme Marie, « Les enfants ont un espace aménagé dans le salon/pièce a vivre, avec coussins, petite table, petite chaise… Mais cet espace sert également aux adultes. »

Face aux “partageurs”, il y a ceux qui ont émigré dans le salon, sur un canapé-lit.

Ils ont une intimité, ont eu le plaisir d’aménager une chambre à leur petit, mais souffrent parfois de dormir dans un espace “public”, peu propice à la détente.

Il y a enfin ceux qui roulent leur bébé. Caroline, encore enceinte, pense « faire dormir bébé dans [sa] chambre la journée, et le déplacer dans le séjour pour la nuit. C’est plus pratique, ça évite de camper dans le séjour… D’autant plus que nos canapés ne sont pas convertibles. » De toute façon, Caroline ne culpabilise absolument pas à l’idée de conserver sa chambre.

Mais cette solution itinérante, bien pratique et souvent pratiquée ne dure qu’un temps, celui d’un bébé nourrisson qui se fiche bien d’avoir une chambre et des repères.



AUTRES ARTICLES > ,      10 Commentaires




Vos commentaires

10 réactions à cet article.

meggane

29/05/2013 à 22:01

Pour repondre a nana qui est parfaite celon elle mon conjoint et moi avons acheter un f2 et 6 mois apres je suis enceinte ce n etais pas au programme sa fait de moi une poule pondeuse ou autre nimporte quoi !!!

Maanie

25/05/2013 à 13:57

Cohabiter à plusieurs dans un petit appartement peut être compliqué ! Surtout quand les enfants grandissent, la différence d'âge, de sexe etc...mais en grande ville on a souvent pas le choix ! Les loyers sont exhorbitants !!!
Quant à nana ton témoignage est tout simplement inadmissible ! Je ne comprends pas pourquoi les familles nombreuses sont toujours considérées comme des familles poules pondeuses ??!!! On est tout de même en 2013 et un tel jugement me semble d'un autre siècle !!! Entendre toujours et encore que c'est sûrement pour les allocs et que les parents ne pensent pas aux enfants mais à eux me fait sortir de les gonds !!! Sache que nous allons avoir un 4 eme enfant (oui famille recomposée donc les grandes familles de nos jours vont se multiplier par ce simple phénomène !!! Oh mon Dieu !!!) nous vivons dans un 100 mètres carrés à Lyon donc nous ne nous plaignons pas trop, chacun à sa chambre pour l'instant, mais avec l'arrivée du 4ème ça ne sera plus le cas ! En plus les enfants auront une grande différence d'âge (17, 14.,11 et le petit dernier qui sera a priori une dernière !), la chambre qui sera partagée est une chambre de 9 mètres carrés, nous ne nous sentons absolument pas parents indignes ou animaux reproducteurs !!!!! Et nos enfants ne sont pas malheureux non plus au contraire !!! Nous voyageons à l'étranger, partons en vacances tout les ans, allons au cinéma, au parc, au resto...rien a voir aVec le tableau que tu dresses des familles nombreuses ! Je tiens a préciser que nous ne sommes ni médecin, ni avocat, nous avons une profession intermédiaire avec chacun un revenu moyen ! Pas de femme au foyer qui passe son temps à récurer ou a crier sur des enfants qui hurlent toute la journée ! Nana cesse de regarder confessions intimes et tourne toi vers le monde extérieur...le vrai pas celui qu'on dépeint dans les médias !!!
Et comme le dit un intervenant le bonheur ne se calcule pas en mètres carrés...avoir une grande maison sans esprit de famille, sans echange ne rendra pas un enfant heureux !!!

nana

29/09/2012 à 15:11

En même temps c'est un choix, il faut réfléchir avant de concevoir des bébés,je ne plains pas les familles nombreuses, elles n'ont qu'à réfléchir avant de se reproduire comme des animaux, quand on aime les enfants on prévoit un minimum pour eux on élève pas un enfant à coup de je t'aime malheureusement, leur bien être passe aussi par le bien être matériel, du moins en faire un c'est humain mais trois dans un petit trou il y a des questions à se poser

aude

23/09/2012 à 11:51

bonjour nous vivons a 4(dont ma fille 6ans et mon fils 2 ans) dans 40m2, et ce n'est pas facile tous les jours y a des jours avec et des jours sans (pas 'd'intimité avec mon mari, j'ose pas inviter quiquece soit pour boire ne serais-ce qu'un cafe...)personnellement une pièce en plus ne m'aurais pas deplue comma ca on aurais pu avoir un espace d'intimité avec mon mari...mais les finances ne le permettent pas du tt...donc obliger de vivre comme ca...

Euge

03/02/2012 à 9:47

Nous vivons a 3 dans 35m2, je ne ressens pas du tout l ensemble du négatif qui a été mentionné dans cet article. Nous vivons a Paris et nous nous plaisons dans ce début de vie.

Je pense vraiment que la vie heureuse ne se compte pas en m², le tout c est est ce que cela est mon choix, c forcement un choix puisque l enfant a été conçu en ayant conscience de ses conditions.
Une fois que l envie est là, ce n est plus qu' une question d' organisation et d' aménager tout cela de manière intelligente.
Nous sommes maître de nos vie, me semble t'il?

Shake it up

16/01/2012 à 22:32

Et bien nous nous vivons dans un 35 m² a 4 + un chien. C'est assez dur quand on voit d'autres personnes vivant dans 300 m² a 2 mais bon on tien en se disant que il existe bien pire que nous et que nous avons de la chance d'habites a 5 min de Paris et de ne pas etre en location !

marina

04/10/2011 à 9:50

je crois que je vais battre tout le monde ...attention! nous vivons à 4 dans un 40 m2(dont deux bébés de 1 et 2ans)
alors oui c'etait dur (ont s'en vas) mais d'un coté il y a une certaine ambiance tellement agréable! les enfants sont calmes car ils sont tout le temps prés de nous, on dort dans le salon et c'est toujours la fête le soir de ce retrouver tranquilement avec mon homme . C'est dur mais il y a des bons cotésje vous assures!

hana

30/03/2011 à 10:08

17M2 a 3 c'est vraiment très precaire je trouve c'est pas comme ceux qui on un T2 de 35/40M2 c'est le minimum pour 1 couple avec un bébé j'espère que votre situation a changé bon courage. sinon 50m2 c'est quasiment un 3 piece un petit trois piece fait dans les 55 mètres 2

Bo

14/07/2010 à 20:02

je suis grave d'accord avec toi lili pour nous c pareil mais vue kil y a piiiire on fait avec et on le garde on éstime que c déja un trés bon début en famille!!!

Lili

26/04/2010 à 16:24

50m2 c'est énorme, nous vivons à trois dans un studio de 17m2 !! C'est fatiguant et bien sur il n'y a aucune intimité ! Mais ya tellement pire quand on voit certaines familles nbreuses vivant dans de toutes petites pièces ... Alors on ne va pas se plaindre 🙂

 

Ajouter un commentaires





Inscrivez-vous à la newsletter

 

Les derniers tweets de Bebeguide

Sondage

Les catalogues de jouets non-sexués, avec des petites filles jouant aux voitures et des garçons berçant un poupon, vous en pensez quoi ?

ou voir les résultats