Bebeguide

Flux RSS


0-1 an  1-3 ans  Après 3 ans  Mère et femme  

Mais qui sont les "nouveaux pères" ?


Cela fait plusieurs années que le terme a connu son baptême médiatique. Le “nouveau père”, cet être sociologiquement fascinant qui prend plaisir à s’occuper de son enfant. Mais qui sont ces nouveaux pères ? Et pourquoi sont-ils remis en cause aujourd’hui ? Bébéguide pose la question, élabore sa réflexion et attend beaucoup des vôtres…

Qui sont les nouveaux pères

Qui sont-ils, ces “nouveaux pères” ?

Le “nouveau père”, c’est un peu tout le monde. Votre mari, le mien, celui de notre copine Julie. Le “nouveau père” n’existe pas réellement car il n’est pas “nouveau“. Il n’est que le produit de son époque. Presque à son corps défendant. Son père, son grand-père se désintéressaient copieusement de leur progéniture, surtout à l’âge des couches-culottes. Le “nouveau père”, lui, il ne sait pas pourquoi mais il a intégré sa part de “maternage”. Il change les couches, donne le bain et le biberon, crapahute en poussette et trouve cela normal. Il aime cela, même. Mais –a-t-il réellement le choix ? Les femmes, la sienne, sa mère, ses copines, lui donnent-elles le choix ?

Le fruit d’une époque

Tous les jeunes papas ne sont pas des papas poules, héros des magazines féminins et de publicités normatives, loin de là. Un nombre certain de ces pères se désintéresse même franchement du quotidien de leurs enfants. Mais désormais, ceux-là sont mal vus. Pointés du doigts comme de véritables archéos, symboles ringardisés d’une masculinité d’un autre âge. La norme, en ce début de siècle brutal et guerrier, c’est paradoxalement l’homme désarmé par le sourire de son bambin. L’image pour papier glacé est l’étalon-maître, celle du jeune cadre dynamique, productif, qui ne quitte jamais son bureau après 19h et file tout droit à la maison pour raconter une histoire à ses mômes.

Le grand-écart… Possible, mais douloureux !

Ce que la société occidentale exige du père, le père parvient à le lui donner, mais à quel prix ? Combien sont-ils, ces jeunes hommes qui affichent un épanouissement absolu dans la paternité, quand tout, au fond d’eux, aspire à une liberté retrouvée, à être un mari pour leur femme plutôt qu’une aide ménagère et à d’autres rendez-vous entre potes que ceux du square, en bande, avec les maris des copines de leur femme ? Le « papa-BoBo » doit-il régner en modèle ? Tous les “nouveaux pères” sont-ils heureux d’appartenir à l’espèce ?

Des enfants perdus ?

C’est la nouvelle tendance chez les pédo-psychiatres-penseurs de la parentalité. Des hommes, d’ailleurs. Marcel Rufo, ultra-médiatique spécialiste de l’adolescence et plus récemment Aldo Nouari se sont exprimés sur ce sujet avec virulence et provocation. « Pères, reprenez votre place ! Vous n’êtes pas des mères bis pour vos enfants ! », crient-ils en Une de L’Express, du Point. Les conséquences de cet adoucissement paternel, résultant d’une “démasculinisation” de la société initiée des les années 70, seraient désastreuses pour des petits en totale perte de repères. Qui est maman, qui est papa ? Qui est le gentil-tout doux, lequel est celui qui gronde ?

Question de génération ?

Mais leur réflexion est-elle juste, à ces pédiatres ? Ils sont plus que quinquagénaires, donc forcément d’une autre époque, nés et grandis avec d’autres référents, d’autres œillères, les mêmes que nos parents… Peuvent-ils comprendre la réalité des jeunes couples ? Leur cri d’alarme, leurs craintes pour nos enfants ne seraient-elles pas finalement que craintes face à un monde qui évolue, sans eux ?

Alors ?

Bébéguide n’a évidemment pas de réponse définitive. Nous souhaitions ici ouvrir la réflexion sur la place des pères dans nos sociétés occidentales, dans nos vie et dans celles de nos petits. Réfléchir ensemble à la définition des rôles parentaux puisque d’autres posent la question brutalement en couvertures des magazines. Et vous, qu’en pensez-vous ?

À lire : “Les pères et les mères” par Aldo Nouari, éd. Odile Jacob, 2004.
“Pères d’aujourd’hui, filles de demain” par Valérie Colin-Simard, éd. Anne Carrière, 2003.
“Tout ce que vous ne devriez jamais savoir sur la sexualité de vos enfants“ par Marcel Rufo, éd. Anne Carrière, 2003.


AUTRES ARTICLES > , ,      5 Commentaires




Vos commentaires

5 réactions à cet article.

Les Atamanes

07/06/2012 à 10:50

La paternité devrait rajouter encore à la virilité du jeune père, sans le féminiser ni amputer sa puissance. Elle lui confère en plus de la tendresse, et de la confiance.

Cette notion de nouveau père devient même le sujet de photographies d'art comme cette superbe photo de Dominique Issermann (connue pour ses séries de photo avec Laetitia Casta).

http://www.lesatamanes.com/oeuvres/homme-et-enfant-de-dominique-issermann

lamaisondenolan

17/03/2012 à 23:06

Nous sommes une association qui milite pour que le père n'est pas besoin de se battre pour avoir sa place, car pour nous il a de facto. Je rappelle à ses grands spécialistes médiatiques que comme dirait Jean Le Camus 'L'un ne remplace pas l'autre il n y a aucun risque de démasculinisation, l'homme serait-il réduit à un être fort, rigide peu soucieux de son affecte vis à vis de ses enfants?!!! Les pères sont aussi des êtres et avant tout rempli d'amour, douer avec la volonté d'apprendre les actes nécessaires au bien être psycho-affectif et aux besoins fondamentaux de leurs enfants. Il est aussi dans un processus d'interaction avec son bébé, il le traverse au même titre que la mère.VIVE LES PERES D'HIER ET D'AUJOURD'HUI qui ont vécu et vivent leur époque.

Nouveau papa

18/06/2011 à 9:45

Il est vrai qu'on entend beaucoup parler de ces nouveaux peres mais peu de place leur est vraiment consacrée. Vous pouvez retrouvez témoignage, réflexion sur les http://www.nouveaux peres.com.

On parle de paternité, de prématurité, mais on parle aussi de tout ce qui intéresse ces nouveaux papas d'aujourd'hui connectés au monde : tests, déco, design, lectures, applications pour enfants…
On parle des nouveaux pères, cette race hybride, difficilement identifiée, qui passe du change de la couche à l'actualisation de leur statut facebook. On parle de cette nouvelle génération de père, modernes et impliqués.

zool

07/09/2009 à 11:25

Comment ils sont beaux !!!!

 

Ajouter un commentaires





Inscrivez-vous à la newsletter

 

Les derniers tweets de Bebeguide

Sondage

Les catalogues de jouets non-sexués, avec des petites filles jouant aux voitures et des garçons berçant un poupon, vous en pensez quoi ?

ou voir les résultats