Bebeguide

Flux RSS


0-1 an  1-3 ans  Pratique  

Une nounou parle de son métier

Rencontre avec Samantha Bassilana


Quand une assistante maternelle expérimentée écrit un livre, c’est tout un monde d’ordinaire invisible aux yeux parentaux qui se révèle. Une mise au point salutaire.

Ah… Les nounous ! Ah… Ces parents ! Indispensables les uns aux autres, ils entretiennent des relations parfois sereines, quelques fois houleuses.

Profession nounouSamantha Bassilana est mère de deux enfants. Elle est aussi assistante maternelle depuis neuf ans. Par choix. Elle est également présidente de l’association La tribu des loulous.
Aujourd’hui, elle publie un livre amusant et néanmoins fort intéressant chez les très sérieuses éditions Erès (dans la collection Mille et un bébés).
Dans un Profession : nounou aussi vif et pertinent que plein d’humour, elle nous livre tous les petits secrets, toutes les merveilles et les tracas qui font son quotidien d’assistante maternelle.

Entre tendresse et incompréhension, coups de gueule, coups de blues et véritable amour pour son métier, elle tente de faire comprendre cette profession si peu considérée comme "professionnelle", essaie de transmettre sa passion et d’aller au-delà des a priori.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir, sans jamais oser le demander, sur ce qui se passe quand vous vous séparez de votre bébé, que la porte de la nounou se referme derrière vous et que la journée commence pour eux loin de vous, Samantha Bassilana vous le dit. Et ça fait du bien.

Une nounou pertinente…

Rencontre avec Samantha Bassilana qui nous dit le pourquoi de son livre et dresse un rapide état des lieux d’une profession qui a bien besoin de reconnaissance. Celle des parents. Et celle de l’État.

Samantha Bassilana, auteur du livre "Profession nounou"Bébé Guide : Comment est née l’idée de ce livre ?
Samantha Bassilana : L’idée est née de mon expérience auprès des enfants et de l’image que j’ai de cette profession. Un décalage existe entre ce que les gens pensent et le métier que j’exerce.
Remettre les pendules à l’heure m’a paru être une nécessité.

Que souhaitez-vous dire aux parents ?
Que l’intérêt de l’enfant soit toujours placé au centre de leurs préoccupations et qu’ils mettent tout en œuvre afin de l’épanouir.
Dès lors, ils peuvent avoir confiance et être complice avec leur nounou. Elle ne va pas les mordre.

Pourquoi toutes ces incompréhensions entre nounous et parents ?
Que signifie "incompréhensions" ?
Dans l’ouvrage, j’évoque "la fécondation" entre la mère et l’assistante maternelle.
Si la mère féconde son rôle à travers sa nounou, si l’assistante maternelle soutient la mère dans cette démarche, aucune incompréhension ne subsiste car elles parviennent, ensemble, à dépasser toute difficulté.

Quelles sont vos joies et vos peines quotidiennes en tant que nounou ?
Vaste question.
Pour la joie, je suis heureuse dès je sens un enfant épanoui et autonome et que je partage ce bonheur-là avec les parents : ça c’est le must de la joie.
Pour les peines : envisagé sous le sens " tracas" et "contrariétés", aucun soucis de ce côté-là.
Envisagé, sous la forme du chagrin, l’unique peine qui survient dans notre quotidien est le décès de l’enfant que nous accueillons.

Comment est perçu votre métier ?
Peut mieux faire.
Nous ne sommes guère valorisées. D’où l’importance d’écrire ce livre.
Mais, aujourd’hui, les mentalités commencent à changer : les assistantes maternelles définissent mieux leurs attentes et se positionnent plus ouvertement.
Le développement de l’enfant entre 0 et 3 ans est fondamental, il est donc important de saluer les femmes qui font ce travail.

Pensez-vous que l’on aille vers une meilleure reconnaissance de votre profession ?
Oui, et c’est le but de ce livre.
Or, la reconnaissance professionnelle est plus complexe qu’il n’y paraît : garder un enfant est souvent assimilé par les autres comme un échec professionnel.
Comprendre que cette profession soit un choix, qu’elle relève d’un désir profond les déstabilise.
Vouloir être nounou, c’est possible ?

Qu’espèrez-vous pour demain ?
Beaucoup de choses (si vous saviez !).
J’espère que nous puissions acquérir une meilleure compréhension des besoins de l’enfant et que l’on regarde, d’un autre œil, l’assistante maternelle.

Qu’attendez-vous de ce livre ?
Qu’il étonne.
Qu’il apporte des réponses.
Qu’il transforme votre regard.

"Profession : nounou" par Samantha Bassilana, éditions Erès. 128 pages, 8 €.


A LIRE AUSSI SUR BEBEGUIDE


AUTRES ARTICLES > ,      8 Commentaires




Vos commentaires

8 réactions à cet article.

viagra_uk

19/06/2015 à 3:17

Hello!

purchase_cialis

18/06/2015 à 21:04

Hello!

for

08/06/2015 à 4:05

Hello!

free

29/04/2015 à 21:50

Hello!

viagra

07/04/2015 à 4:20

Hello!

legendre barbara

28/03/2013 à 15:24

bonjour toutes les nounous sont pas mauvaise moi je suis nounou depuis 10 ans et j adore ce metier et les enfants me le rende bien c est sur vous pouvais tomber sur une nounou qui s occupe mal des enfants mais elle sont pas toute a mettre dans le meme panier vous voyer moi en debut d annee j ai vecu une chose que je souhaite a aucune nounou ou parents (mort subite du nourrison) et bien quand la puce et arriver le matin elle etait pas en forme la maman m a dit a surveille et bien en tant que nounou mais avant tout maman je les laisser a coter de moi car j avai comme un instint qu elle aler pas bien et hereusement car sinon elle ne serai plus la son coeur c est arreter de battre a coter de moi je l ai prise de suite massage cardiaque bouche a bouche position pls et la elle a pleurer apres j ai apeller pompier mon docteur que je remercie enormement au passage je me rend compte que je lui e sauver la vie maintenant mais sa a etait dure a me le dire bien sur les parents on etait adorable mais en i repansent j ai vecu une chose que je souhaite a personne mais elle va super bien cette puce et sa nous a lier a vie je pense .tout ca pour vous dire qu il ny a pas que de mauvaise nounou voila cordialement.

assia

27/12/2010 à 18:50

Bonjour Marilou,

Quel dommage vous avez dû avoir une mauvaise expérience avec votre nounou, néanmoins il y des nounous très sérieuses, et qui ne partent pas du jour au lendemain donc très conscientes et responsables, un conseil ne restez pas avec cette idée que ce sont les nounous qui font la loi, il en existe qui sont négociatrices avec les parents, bien à vous.

Marilou

27/03/2010 à 16:43

Ouais.....
Ce que je sais, c'est qu'ne région parisienne, les nounous "font la loi", et c'est plutôt à elles qu'il faut demander de tout mettre en oeuvre pour respecter l'intérêt de l'enfant !
Quand elles décident de ne plus venir du jour au lendemain, de changer les dates de leurs vacances au dernier moment, de se servir comme elles le souhaitent dans le frigo, laissant les parents sans aucun moyen de pression car en région parisienne il n'y a pas vraiment le choix, franchement, je me dis que les nous nous c'est vraiment un mauvais moment à passer !

Je suis bien heureuse de pouvoir garder mon bébé pendant un an,c'est toujours ça de gagné.

Snas doute est-ce différent à la campagne.....?

 

Ajouter un commentaires





Inscrivez-vous à la newsletter

 

Les derniers tweets de Bebeguide

Sondage

Les catalogues de jouets non-sexués, avec des petites filles jouant aux voitures et des garçons berçant un poupon, vous en pensez quoi ?

ou voir les résultats