Bebeguide

Flux RSS


Après 3 ans  Pratique  

Les images 3D sont-elles dangereuses pour les enfants ?

Les chroniques de Sumiko


Les images 3D envahissent les salles obscures. D’abord réservées aux films hollywoodiens à grand spectacle, elles se sont finalement insinuées dans tous les grands dessins animés pour enfants. Oui mais voilà, que penser de cette technologie pour les yeux, le cerveau de nos petites têtes adorées ? Sumiko mène l’enquête.

De la 3D, partout

Ces dernières années, au cinéma, se multiplient les films projetés "en 3D" – qui donnent l’illusion du relief grâce aux lunettes adéquates. L’effet, efficace bien que pas tout à fait au point – l’image reste assez sombre -, sauve des films au scénario parfois indigent (Avatar, pour un exemple particulièrement frappant), en nous donnant l’impression de plonger au cœur de la fiction.

De plus en plus, les dessins animés sortent aussi sur les écrans en version 3D, en plus de la version classique en 2D, pour un résultat souvent épatant (Dragons)…. que les enfants adorent.
Junior (cobaye patenté, pour vous servir) a ainsi vu son premier long-métrage en 3D à 5 ans : "j’adore, J’ADORE la 3D !!!! Parce qu’ils nous passent vraiment au-dessus, comme ça, whaaah, WHAAAAAH !!". Bref, un vrai succès.
Les enfants sont heureux, les parents s’amusent, l’industrie du cinéma est relancée, des emplois sont créés, le bonheur inonde la Terre – pour le dire avec James Cameron. Seulement voilà, la 3D n’est peut-être pas si inoffensive que cela pour les jeunes yeux, et c’est un fournisseur de jeux vidéos utilisant cette technique qui le dit : Nintendo.

© Timsamoff

Nintendo déconseille la 3D aux moins de 6 ans

Le 26 février 2011, sort sur le marché japonais la console Nintendo 3DS (disponible en mars en Europe). Pour obtenir l’effet 3D, il n’y a plus besoin de lunettes : il suffit de se tenir bien en face de l’écran supérieur de cette DS à double écran.
Or, fin décembre, Nintendo a publié un communiqué indiquant que "les enfants âgés de 6 ans et moins pourront jouer uniquement avec une console en 2D car la vue d’images 3D pendant une longue durée pourrait affecter négativement le développement de leurs yeux". Nintendo recommande aux parent d’utiliser la touche de contrôle permettant de passer l’image en 2D.

Inadaptée à la vision humaine ?

"6 ans et moins" : cela veut dire que l’image 3D est fortement déconseillée avant l’âge de 7 ans. C’est très tardif : il ne s’agit plus seulement de protéger les enfants en bas âge . Pourquoi à 7 ans ne serait-on soudain plus sensible aux effets néfastes de la 3D ? (gêne oculaire, maux de tête, voire conséquences sur la vision elle-même ?).
Souvent négligés, quelques arguments techniques tendraient à prouver l’inadaptation de la 3D à la vision humaine ; cette technologie soit-disant destinée à envahir la quasi-totalité de nos écrans à moyen terme doit être utilisée avec parcimonie (pour une synthèse de ces arguments, on peut lire ceci : http://www.cinema3d.fr/la-3d-fait-mal-aux-yeux-selon-slatefr/).
En effet, les jeux vidéos ne sont pas les seuls concernés . "Nintendo a ajouté sur son site que selon des experts, toutes les images en 3D – non seulement celles de la Nintendo 3DS mais aussi celles des films et de la télévision – pourraient avoir des conséquences sur la vue des jeunes enfants" (Libération du 30 décembre 2010).

Dégâts sur le système nerveux des enfants ?

Le chercheur Max Pesce a ainsi travaillé, pour Sega, à la fabrication d’un casque de visualisation 3D… avant d’abandonner le projet, à la suite de tests réalisés par le laboratoire de l’Institut de recherche de Stanford (SRI), à Palo Alto en Californie.
Pesce décrit ainsi le problème de la 3D pour la vue : "La 3D trompe notre cerveau. Quand vous enlevez les lunettes et que vous vous éloignez de l’écran, vous avez du mal à vous réadapter et pendant un moment, vous n’avez pas une bonne perception de la profondeur (…) Il faut surtout se préoccuper des enfants. Leur système nerveux est encore en construction, et cela pourrait produire un dégât irréversible (…) deux heures par mois de 3D à la maison, ça va, mais deux heures par jour, non". Le message est clair.

Symptômes multiples

D’après Le Figaro du 31 décembre, un laboratoire scientifique du Département de la Défense australien a établi qu’"il existe plusieurs effets psychologiques secondaires non souhaités après une exposition à un environnement virtuel 3D". Le document décrit plusieurs symptômes : nausées, transpiration, maux de tête, douleurs à l’estomac, vertige, difficulté à se concentrer.
Selon cette étude "des symptômes visuels peuvent également apparaître, particulièrement avec l’écran 3D". Le rapport précise qu’il peut s’agir de "vision floue, profondeur de champ réduite, fatigue oculaire ou vue double". L’étude évoque même "un risque de strabisme pour les enfants".

Limiter l’accès à la 3D, par précaution

Sans vouloir être alarmiste, on peut donc d’ores et déjà se prémunir contre ces risques en limitant l’accès à la 3D, pour les enfants comme pour les adultes…. Surtout au moment où cette technologie s’apprête à investir les écrans personnels. Pour ma part, je ne l’ai pas dit à Junior mais la 3D…. c’est terminé !

Sumiko

A LIRE AUSSI SUR BEBEGUIDE


AUTRES ARTICLES > , ,      2 Commentaires




Vos commentaires

2 réactions à cet article.

moleskine

13/01/2011 à 12:12

et pour la 1ere séance de ciné de monstro de 2 ans 1/2, nous sommes tombés sans le savoir sur une projo en 3D.

Stress, flippe... mais on y est allés quand même. Pas sur de le retenter tout de suite cependant.

Céline

08/01/2011 à 0:46

Merci pour cet article.
Voici un lien vers un autre article sur les dangers de la 3D
http://www.viesaineetzen.com/content/les-dangers-de-la-3d#comment-260

 

Ajouter un commentaires





Inscrivez-vous à la newsletter

 

Les derniers tweets de Bebeguide

Sondage

Les catalogues de jouets non-sexués, avec des petites filles jouant aux voitures et des garçons berçant un poupon, vous en pensez quoi ?

ou voir les résultats