0-1 an

Biberon Cloud : français et sans BPA

Tremble Green to Grow : Gaston contre-attaque !

La petite marque française Cloud lance début décembre Gaston, premier biberon sans bisphénol A 100% français. Et en plus il est beau !

C’est l’histoire d’un dad-preneur

Jeune entreprise basée à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, Cloud est née dans l’esprit de Jérôme Neuvéglise. Entrepreneur et ancien ingénieur dans les télécom, ce père de deux jeunes enfants souhaitait créer pour eux, et pour tous les autres, un biberon sans bisphénol A (BPA) de grande contenance (330 ml), entièrement fabriqué en France.

Biberon Gaston de Cloud

Aiguillonné par la réussite de son ami Patrice Cassard, créateur du site d’édition de t-shirts La Fraise et nouvellement impliqué dans les chaussettes Archiduchesse, le jeune dad-preneur de 35 ans se met en quête d’un industriel hexagonal capable de fabriquer un tel biberon en petites quantités (5000 unités pour commencer). Coup de chance, il en trouve un, dans l’Ain, qui justement veut se lancer dans la fabrication de biberons en PPSU.

L’agence de communication stéphanoise Axome/Trenta se joint à l’aventure pour aider Jérôme Neuvéglise à donner corps à son “troisième bébé” (après ses deux enfants) et Gaston, premier modèle de la marque Cloud, voit le jour !

Gaston, biberon français sans BPA

“J’ai choisi le nom de Gaston pour ce premier biberon parce qu’il sonne vraiment très français”, explique Jérôme Neuvéglise. “Le prochain s’appellera peut-être Marius, après tout nous sommes près de Marseille !”, s’amuse-t-il.
Et en effet, Gaston, grand biberon à col large de 330 ml sans un gramme de BPA est intégralement fabriqué en France : dans l’Ain pour le biberon et en Auvergne pour les tétines. Un choix d’évidence pour Jérôme Neuvéglise, pas très convaincu par les marques américaines Green to Grow et Thinkbaby fabriquées à l’autre bout du monde, à Taïwan, nécessitant des tonnes de carburant pour finalement atteindre la bouche de nos petits. “Et puis en tant de crise, c’est pas mal de soutenir l’industrie française”, ajoute-t-il.

Comme les biberons de la très tendance marque Green to Grow à laquelle il s’attaque frontalement, Gaston est beau. Il est graphique, il est design avec ses petits nuages sérigraphiés, il est bobo et il est cher (12,90 €).

Un nouveau matériau, le PPSU

Biberon Gaston de Cloud

Comme les Green to Grow, Gaston affiche également une drôle de couleur légèrement dorée. 
“Les Green to Grow sont fabriqués en PES. Gaston est en PPSU, une version améliorée du PES avec une meilleure résistance aux chocs et à la chaleur”, explique Jérôme Neuvéglise qui est le premier en France à fabriquer un biberon dans ce matériau.
“Et surtout, le PPSU est beaucoup moins poreux que le PES permettant donc moins d’échanges entre le liquide contenu dans le biberon et le matériau.”
Une donnée rassurante car on ne sait jamais de quoi les prochaines révélations sanitaires choc seront faites ! Après tout, nous parents, avons vécu tranquillement avec le BPA avant d’apprendre brutalement sa dangerosité, l’année dernière.

Gaston, pourquoi on va l’aimer ?

Dans un marché saturé par les biberons sans bisphénol A, les grandes marques ayant enfin compris l’intérêt de bouger sur ce sujet sanitaire à haut risque, quels sont les atout de Gaston, dernier né d’un Petit Poucet du secteur ?

Jérôme Neuvéglise

Ecoutons Jérôme Neuvéglise :
“Gaston a toute sa place sur le marché parce qu’il mesure 330 ml là où les autres biberons sans BPA s’arrêtent à 300 ml, parcequ’il est disponible avec une tétine 3 vitesses en silicone ou en caoutchouc, là où la concurrence propose des tétines silicone 1er âge uniquement, parce qu’il est fabriqué en France, qu’il est joli et qu’en plus il n’est pas plus cher que la concurrence.”

Enfin, sachez que la marque Cloud adhère au programme 1% pour la planète et s’est engagée à reverser 1% de son chiffre d’affaire annuel à la très glam et utile Fondation Surfrider qui tente de protéger les océans.

Cloud et Gaston, la suite du programme ?

Jérôme Neuvéglise a programmé le lancement de Gaston pour le début du mois de décembre 2009. Si tout se passe bien et si l’enthousiasme se confirme, il a des idées pour développer sa gamme. “Biberons de plus petite taille, tasses d’apprentissage et kits de conversions sont au programme…”
Croisons les doigts pour cette jolie petite marque française, alors !

Plus d’infos sur http://www.biberons-cloud.fr/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.