Grossesse

2e trimestre de grossesse

Au cours du second trimestre, votre grossesse suit son rythme tranquillement. Ce qui n’empêche pas les questions !

Ouf ! Enfin le deuxième trimestre. Celui de la grossesse épanouie – normalement -, des jolies formes rondes et attirantes, de la pêche comme jamais et des folles spéculations sur le sexe de la merveille.

Ça y est. Vous êtes au cœur de la période idyllique de cette grossesse. Les craintes d’une fausse-couche font a priori partie du passé. Les nausées, la fatigue et la grossesse invisible sont derrière vous. L’accouchement et son cortège d’interrogations, loin devant.

Le quatrième mois

Au début de ce quatrième mois, les mains de votre puce sont formées. Quand par hasard elles rencontrent le cordon ombilical, ses oreilles ou ses pieds, les petits doigts s’agrippent.
Il bouge la langue, les lèvres, la bouche, touche sa peau, commence même à sucer son pouce. Les papilles gustatives sont déjà formées, ses oreilles commencent à fonctionner. Sa peau s’épaissit mais reste translucide. Le lanugo – ce fin duvet qui le protège – fait son apparition.
Votre petit sportif profite de ses muscles tous neufs pour faire des bonds dans votre ventre. Et, magie ! Vous commencez à percevoir de petits coups. Des ailes de papillon diront certaines, des bulles d’air pour d’autres. Peu importe, vous sentez enfin votre bébé, la communication s’installe.

A la fin de ce mois, votre bout de chou mesure environ 20 cm pour 250 g.

De votre côté, votre ventre commence enfin à s’arrondir. Vous êtes belle, en pleine forme. Tout va bien sauf que… vous transpirez plus que de coutûme. La faute aux toxines de votre bébé à éliminer en plus des vôtres.
Autre petit soucis : la constipation peut se mêler de la partie. Mangez des légumes. En plus, c’est bon pour votre bébé.
Attention, également, aux vergetures qui peuvent faire leur apparition. Masssage, massage, massage… Huile d’amandes douces, beurre de karité, crème spécifique. A chacune sa méthode, mais ne rêvez pas d’un miracle : il est difficile d’échapper aux vergetures quand on y était de toute façon prédestinée !

Le cinquième mois

Vous en rêviez, il se faisait attendre, vous doutiez de vos sensations ? Ça y est : c’est bien votre bébé qui cogne de toutes ses forces dans votre paroi abdominale. Vous en êtes toute retournée et essayez de faire partager ces instants unique aux joyeux papa un peu désarçonné.
Autre merveille de ce mois : votre bébé écoute. En tout cas, il entend. Les bruits aigus font battre son cœur plus rapidement. Autre nouveauté : la petite puce s’entraîne à déglutir. Et ce n’est pas de tout repos ! Ce bel enthousiasme occasionne de fréquents hoquets que vous êtes deux à subir. Patience, le seul remède est d’attendre.
Côté physique, ce n’est pas encore un prix de beauté, sa peau reste fripée, translucide. Les cheveux font leur apparition.
Le moment fort de ce quatrième mois, c’est la seconde échographie. Celle qui, si bébé se montre coopératif, devrait vous révéler le sexe de la merveille. Au-delà de ce “détail”, cette échographie est extrêmement complexe. L’échographiste va chercher d’éventuelles malformations en passant en revue la plupart des organes et membres de votre puce.

A la fin de ce mois, votre bébé mesure 30 cm pour 650 g environ.

De votre côté, votre ventre commençant sérieusement à s’arrondir, vous pourriez avoir la tendre surprise de découvrir votre nombril pointé vers l’avant. Comme une réminiscence de l’enfance…Vous commencez à vous essoufler, c’est que ça pèse lourd, cette petite chose. Et comme vous respirez pour deux, vous avez tendance à hyperventiler et donc à souffler comme un bœuf. Souriez, c’est l’un des charmes de la grossesse…

Le sixième mois

C’est le mois de perfectionnement de votre petit fœtus préféré. Il se fait beau, s’entraîne et profite de son bonheur.
C’est un fait, vous le sentez au quotidien : votre bébé est de plus en plus agile. Il serre ses poings, joue avec le cordon, le placenta ou les parois de l’utérus. Il tente même d’attraper ses jambes. Bref, il ne chôme pas.
Ses tympans sont désormais capables de s’y retrouver dans un univers fort bruyant : votre corps. Il perçoit particulièrement votre voix, si douce, si belle. Elle lui parvient par deux voies différentes : la voie aérienne et via votre colonne vertébrale. Suprême avantage sur le papa qui ne dispose, lui, que de la voie aérienne pour communiquer avec sa descendance.
Du point de vue esthétique, on progresse. Ses traits s’affinent, les sourcils et le nez se dessinent, ses oreilles grandissent, son cou se dégage.

A la fin de ce mois, Junior mesure de 35 à 37 cm pour déjà un bon kilo. Félicitations !

Quant à vous… Vous ressemblez à une caricature de femme enceinte : cambrée, ventre en avant, mains sur les hanches. C’est si mignon !
Vous prenez environ 500 g par semaine. Attention à ne pas vous goinfrer sous prétexte d’humeur euphorique. Vous pourriez le payer par la suite.
Si votre ventre commence à vous gêner la nuit, dormez de préférence du côté gauche pour ne pas compresser la veine cave inférieure (grosse veine ramenant le sang de la partie inférieure du corps vers le cœur), ce qui peut provoquer des malaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.