0-1 an

Des vêtements vraiment pensés pour les bébés prématurés

Née de l’expérience éprouvante de sa créatrice, la marque Anatole.biz propose des vêtements pensés aussi bien pour le confort des bébés prématurés, ces enfants nés trop tôt, que pour celui des soignants qui les accompagnent.
Rencontre avec Pascale Soubeirat-Lamy.

Vêtements pour bébés prématurés Anatole.biz

Anatole : des vêtements pensés pour les bébés prématurés

Anatole.biz

Créée en juin 2008, Anatole.biz est une toute nouvelle marque de vêtements spécialement pensés pour les bébés prématurés nés dès 5 mois de grossesse. Adaptés à leur vie à l’hôpital, ils s’organisent autour de deux collections : “dans ma couveuse” et “dans mon berceau”. Chaque ligne s’adaptant aux conditions spécifiques auxquelles elle doit répondre (vêtements très très légers en couveuse, par exemple, et très chaud pour le berceau).

Anatole est né d’une expérience personnelle

Anatole.biz

On s’en doute, la marque Anatole.biz est née de l’expérience personnelle de Pascale Soubeirat-Lamy. En effet, cette maman de trois enfants a vu la naissance de sa petite dernière arriver bien trop tôt, au bout de seulement 5 mois et demi de grossesse. “Elle est restée 100 jours à l’hôpital”, se souvient sa maman.

Pas de vêtements dans la couveuse

De son passage en néo-natalogie, Pascale Soubeirat-Lamy a retenu un certain nombre d’enseignements. Elle y a constaté qu’à l’exception des hôpitaux de Brest et de Montpellier, les bébés ne sont pas habillés en couveuse. “Sauf quand ils sont énervés, ça les sécurise d’avoir quelque chose sur leur peau”, complète la créatrice d’Anatole.

Autres enseignements : les vêtements destinés aux bébés prématurés vendus dans le commerce sont trop grands et souvent peu adaptés. “Les prématurés n’ont pas la même morphologie que les bébés nés à terme”, explique Pascale Soubeirat-Lamy, “de la layette classique en plus petit ne fonctionnera pas”.

Adapter les vêtements aux besoins spécifiques des prématurés

Anatole.biz

Même si le “marché” est en fort développement avec 200 bébés prématurés qui naissent chaque jour en France, peu de grandes marques créent des vêtements pour ces enfants nés trop tôt.
Et quand ils le font, malgré la bonne intention, le résultat n’est semble-t-il pas satisfaisant.
“Ce qu’on trouve sur le marché n’est pas tout à fait adapté”, résume Pascale Soubeirat-Lamy. Notamment pour les nombreux soins que reçoivent ces bébés. Il n’y a pas d’accès pour le cathéter dans le bras, les capteurs sur le poitrine, le saturomètre sur le pied qui doit être déplacé très régulièrement.

“En raison de toutes ces contraintes, il faut des vêtements qui se ferment autour de l’enfant et qui facilitent l’accès pour les soignants qui s’en occupent. Par ailleurs, ces vêtements doivent s’ajuster en taille car les prématurés grandissent encore plus vite que les nouveaux-nés à terme, pouvant même connaître des poussées de croissance fulgurantes. Ils doivent également tenir compte de la chaleur qui règne dans la couveuse”, explique la créatrice d’Anatole.biz.

“Enfin, il faut être vigileant quant aux couleurs choisies : en fabriquant en bleu marine, j’ai fait une erreur, compte tenu du teint rouge des bébés prématurés, se reflets bleutés sur leur peau font craindre la cyanose aux soignants.”

La symbolique du vêtement

Anatole.biz

On l’a vu, porter un vêtement calme et rassure le bébé dans sa couveuse. Mais pour Pascale Soubeirat-Lamy, acheter un vêtement pour un petit prématuré possède également une portée symbolique essentielle.
“Souvent, les parents ne s’attendent pas à accueillir l’enfant si tôt. Certains essaient de ne pas s’attacher à leur petit, par peur de trop souffrir s’il vient à mourir. Pourtant cet attachement est très important à la survie du bébé. Or un enfant habillé ressemble plus à un enfant, à l’idée qu’on se fait d’un bébé (car les prématurés ont la peau très foncé, ça peut être impressionnant). Habiller un bébé prématuré, c’est aussi une façon de le faire entrer dans la Société, de lui donner sa place.”

Une collection de vêtements pratiques et vitaminés

Les vêtements d’Anatole.biz, la marque créée par Pascale Soubeirat-Lamy sont fabriqués pour la plupart en France. “Moins chers que Petit Bateau”, selon le souhait de leur créatrice, ils offrent des coutures adoucies et ne présentent aucun étiquette ou bouton en contact avec la peau ultra-sensible du bébé prématuré, rien qui ne les “gratouillent”.

Anatole.biz

Et pour sortir un peu les parents et leur enfant du monde paramédical, Pascale a choisi de ne pas exprimer les tailles de ses vêtements en poids, comme il est d’usage pour les prématurés, mais en stature – comme les vêtements de bébé à terme. Ainsi, les vêtements d’Anatole.biz sont conçus pour des enfants de 28 à 50 cm (qui est la taille naissance standard).

Enfin, les huit couleurs choisies par Pascale Soubeirat-Lamy et son équipe de stylistes et couturières, sont joyeuses et vitaminées – tendances, même ! Parce que même prématuré, ce bébé dans sa couveuse est avant tout un bébé. Une joie, même, l’arrivée d’une nouvelle vie sur Terre.

Une belle idée

Comment ne pas être séduit et soutenir la belle initiative de Pascale et de son Anatole.biz ?

NDLR : Ce site et cette marque n’existe plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.