0-1 an, Autour de l'accouchement

Liste de naissance : l’essentiel des achats pour bébé

La pub, les magazines, les copines, la tatie et la mamie…

La pub, les magazines, les copines, la tatie et la mamie… Tous et tout nous poussent à consommer pour bébé. Et notre état de femme enceinte n’est pas pour nous aider à résister, c’est simple, le moindre biberon, le moindre tour de lit ou le plus anodin protège carnet de santé attirent irrésistiblement nos mains vers notre Carte Bleue.

Halte-là ! En puériculture comme ailleurs, abondance ne fait pas qualité. Et tout n’est pas utile. Loin de là. Entre l’accessoire et l’essentiel, le cher trop cher et le bon plan vraiment intéressant, Bébéguide fait le tri et vous révèle son guide d’achat pour la première année de bébé. A vous de voir si vous le suivrez ou pas… Pour les jouets, on vous laisse seule juge !

Pièce par pièce, découvrez l’essentiel, l’utile et… l’accessoire.

LA CHAMBRE :
pièce cruciale pour votre petit bout

1. Les essentiels

Ces objets dont il est vraiment très très difficile de se passer. Et s’ils sont trop chers, faites-les vous prêter ou achetez-les d’occasion.

Un lit
Lit Sebra

En bois et à barreaux de préférence. Les lits à vitres en plexiglas ont la cote ces derniers temps, certes, mais quand Junior voudra se mettre debout (et cela viendra plus rapidement que vous ne le croyez), il n’aura pas de prise pour s’accrocher, dans son joli lit en plexi.

Essentiel également, la multiplicité des positions du sommier (2 à 4, en général), qui permet de s’adapter aux âges de bébé (du plus haut à sa naissance, au plus bas quand il se lève).

Pensez enfin que les jolis lits Ikea (par exemple), si mignons et économiques, ne respectent pas les standards français et vous condamnent acheter le matelas et les draps dans cette même enseigne…

  • L’espacement entre les barreaux doit être conforme aux normes de sécurité, soit un maximum de 6,5 cm pour que votre poussin ne se coince pas la tête.
  • Ça commence à se savoir mais il est toujours utile de le répéter : couchez bébé sur le dos ou sur le côté, dans une gigoteuse (ou turbulette), sans draps, ni couverture, ni oreiller. Cette simple précaution a fait chuter de 70 % le nombre de mort subite du nourrisson. CQFD.
Un matelas

Qu’on vous donne ou qu’on vous prête un lit, c’est normal. Mais refusez le matelas. Les matelas de bébé ne valent pas si cher (entre 45 et 80 euros) et il semblerait que la formule “1 bébé = 1 matelas” participe à la réduction des cas de mort subite du nourrison. De toute façon, sans être obsédée par l’hygiène, poser votre bout’chou sur un matelas neuf est tout de même plus agréable. Et il y en a pour tous les goûts : anti-acariens, micro-aéré, avec ou sans ressorts…

  • Le matelas doit être parfaitement ajusté aux quatre côtés du lit. Votre bébé (surtout dans les premiers mois) pourrait coincer sa tête dans le moindre interstice.
Une gigoteuse

Appelé indifféremment gigoteuse ou turbulette, ce “sac de couchage à bretelles” est essentiel au sommeil de votre petit amour. On l’a vu, il est fortement déconseillé de coucher bébé sous une couette ou une couverture. La gigoteuse s’impose donc et vous la trouverez à tous les prix, de 30 € à… vraiment trop cher !

2. Utile

Des objets sur lesquels on peut faire l’impasse, bien sûr. Des objets dont l’utilité est réelle, quand même.

Un lit de voyage

La clé de votre liberté. A acheter ou se faire prêter. Génialissime invention que le “lit-parapluie” que même la plus cruchon des mamans pas douées arrive à ouvrir, installer et refermer toute seule ! Généralement en tissus, doté de côtés en filet pour que bébé puisse observer le décor environnant, ces lits sont souvent équipés de roulettes pour un déplacement facilité. Leur prix : de 55 à 150 €, selon la marque.

  • Les lits de voyage ne répondent pas à la norme NF mais à une norme européenne XP S 54-081. Prenez garde à bien voir marqué “Conforme aux exigences de sécurité” sur l’emballage.
  • N’ajoutez pas de matelas à votre lit d’appoint. Certes le petit matelas fourni ne semble pas bien confortable, mais il l’est suffisamment et le rajout d’un matelas classique, pas tout à fait ajusté, pourrait se révéler dangereux pour votre bébé.
Un tour de lit

Souvent molletoné et joliment décoré, le tour de lit protège le crâne de votre bout’chou de rencontres un peu trop brutales avec les barreaux de son lit. Il permet également de lui créer un mini-univers chaleureux et rassurant.

  • Évitez les tours de lit trop molletoné, trop généreux. Votre bébé pourrait s’y étouffer. Et ça tombe bien, les plus minces sont les moins chers !
Un mobile
Liste de naissance - le mobile

On a hésité à le classer dans les Essentiels. Mais, bon, le mobile n’est tout de même pas vital à la survie de votre bébé. Il est par contre tout à fait recommandé pour son éveil et marque également un repère affectif dans son lit, quand vous n’êtes pas là. Chaque fois, il retrouve les petits personnages gais et colorés qui dansent la gigue au-dessus de sa tête. Et ça l’émerveille. Et vous avec ! Le prix d’un mobile : entre 40 et 80 euros, en moyenne.

  • Privilégiez un mobile aux personnages variés et colorés, accrochés à des hauteurs différentes, “visage” tourné vers bébé. Pour la musique, en gros, vous avez le choix entre Mozart et Brahms …

3. Accessoire

Du futile, du détail, la pointe de luxe, de « craquage irraisonné » qui nous a toutes pris un jour. Des objets à se faire offrir…

Un berceau

À moins qu’il ne soit de famille ou qu’on ne vous l’offre, n’investissez pas. Il ne vous servira que quelques petits mois malgré un prix… disons… souvent prohibitif. Mais c’est si craquant !

Un écoute-bébé

Dans une maison, dans un 150 m2, oui. Dans un 70 m2, bof… Au lieu de rassurer les parents inquiets, l’écoute-bébé peut créer une psychose inutile autour du moindre petit bruit de votre chérubin. Et Dieu sait que ça en fait du bruit, un nourrisson quand ça dort ! Alors, à vous de voir quelles sont vos motivations réelles, quel est votre besoin objectif. Pensez tout de même que ces petits bijoux technologiques coûtent assez cher (80 à 150 euros environ) et peuvent plomber un budget déjà malmené.

LE SALON : Votre bébé aime tant vous voir vivre

1. Essentiel

Les essentiels… Ces objets dont il est vraiment très très difficile de se passer. Et s’ils sont trop chers, faites-les vous prêter ou achetez-les d’occasion.

Un transat

Très vite, votre bébé va passer plus de temps éveillé. Et son grand bonheur sera alors d’observer tout son petit monde en train de s’agiter. Mais parfois aussi, le sommeil pourrait bien pointer son nez au détour d’un sourire en coin. Pour tout cela, le transat est vraiment idéal. Après, pour les options, c’est à vous de voir. L’essentiel est que la bête soit tout de même confortable, que son assise soit bien large pour que Junior puisse y dormir agréablement et qu’il offre trois positions (couché, assis-couché, assis).

Une barrière de porte, des cache-prises

Ne faites pas l’impasse sur la sécurité. Il y a des lieux dangereux pour les bébés, comme la cuisine, les escaliers. Il y a de petits trous bien attirants pour les doigts explorateurs, comme les prises électriques. Même si rien ne remplace la prévention et l’éducation, mieux vaut prévenir que guérir, non ?

2. Utile

Des objets sur lesquels on peut faire l’impasse, bien sûr. Des objets dont l’utilité est réelle, quand même.

Un tapis d’éveil
Liste de naissance - Tapis d'éveil

C’est toujours un bon achat, qui vous servira longtemps, qui connaîtra de nombreuses vies. Le tapis d’éveil, c’est généralement un molleton couvert de matières, de sons de couleurs et d’activités rigolotes sur lequel on pose bébé lors de ses moments d’éveil. D’abord sur le dos. Puis sur le ventre, le début de l’exploration… Jusqu’à ce qu’il en sorte et que le tapis d’éveil fasse une aire de jeu bien sympathique, soit dans sa chambre, soit au fond du parc, s’il en a un.

Un parc

Intéressant pour vaquer à ses occupations sans craindre que Junior ne mette ses doigts dans la prise. En filet ou en bois, c’est à vous de voir. Pliable ou fixe, tout dépend de l’espace dont vous disposez. Mais ne l’y laissez pas trop longtemps non plus.


La cuisine : au sein, au biberon, à la purée, le repas c’est sacré !

1. Essentiel

Les essentiels… Ces objets dont il est vraiment très très difficile de se passer. Et s’ils sont trop chers, faites-les vous prêter ou achetez-les d’occasion.

Des biberons
Liste de naissance - biberon

Que vous allaitiez ou non, il vous faudra des biberons. Là, vous avez le choix absolu, mais pensez quand même à privilégier les biberons en verre ou en Polyethersulfone (PES) sans bisphénol A, substance présente dans les plastiques plus “traditionnels” et apparemment peu recommandable pour la santé de nos enfants.

Un tire-lait

Si vous allaitez, vous ne pourrez faire l’impasse sur un tire-lait. Ne serait-ce que pour pouvoir vous éclipser de temps en temps et confier à un autre le soin de nourrir votre bébé avec votre lait. Le tire-lait est également essentiel aux mamans qui souhaitent continuer à allaiter malgré la reprise du travail. Vous trouverez des tire-lait électriques ou manuels. De votre utilisation dépendra votre choix (sachant qu’il est parfois lassant de pomper manuellement).

Bavoir

L’indispensable allié du bébé baveur/cracheur, le bavoir, tel un accessoire fashion, se décline dans toutes les couleurs, dans toutes les matières. En éponge, en plastique souple, en plastique rigide, avec poche de récupération, avec manches, attaché par un scratch ou par des liens, uni ou à motifs… Lâchez-vous !

  • Choisissez un bavoir adapté à l’âge de votre enfant.
  • Il n’y a pas de secret, plus le bavoir est cher, plus le tissu est de qualité, plus il est efficace et résiste aux lavages.

2. Utile

Des objets sur lesquels on peut faire l’impasse, bien sûr. Des objets dont l’utilité est réelle, quand même.

Vaisselle

Petite assiette, petit gobelet et couverts ad hoc, voici le kit de survie du bébé en voie de diversification. Et pour satisfaire ce nouveau besoin, vous avez le choix ! Et des prix, et des matières, et des couleurs et même des sophistications : base anti-glisse, fond incliné, double-rebord, interactivité… Vérifiez tout de même que l’ensemble est lavable en machine et passe au micro-ondes.

Un stérilisateur

Bien que très pratique et très pratiqué, le stérilisateur n’est pas un objet essentiel. D’abord parce qu’il est toujours possible de le remplacer par une bonne vieille casserole d’eau bouillante, ensuite parce que la frénésie stérilisatrice française n’est pas partagée par le reste du monde. Ainsi au Canada, pays peu connu pour son sous-développement, les parents ne font bouillir qu’une seule fois les objets qu’ils proposent au bébé (biberon, tétine, bouts de sein en silicone…), lors de la première utilisation, et les lavent ensuite tout à fait normalement au lave-vaisselle ou à la main.

Si toutefois vous envisagez l’achat d’un stérilisateur, sachez qu’il en existe de trois sortes : à la vapeur (les plus chers), au micro-ondes ou à froid (attention au goût des pastilles qui peut déplaire à votre enfant).

Un chauffe-biberon

Un achat qu’il n’est pas forcément nécessaire d’envisager si vous êtes équipée d’un four à micro-ondes. Si vous êtes cependant partisane du chauffe-biberon, préférez un modèle capable de réchauffer également les petits-pots.

Soutiens-gorge d’allaitement

Il est toujours possible d’allaiter avec un soutien-gorge classique. Mais à l’usage et les têtées se démultipliant à l’infini les premiers temps, le système d’ouverture ingénieux de ces soutiens-gorge, au demeurant fort disgracieux, se révèle bien utile. Pour la taille, on conseille généralement d’acheter une taile et un bonnet de plus qu’à la fin de la grossesse.

Coussinets et coupelles d’allaitement
Liste de naissance - coussinets d'allaitement

Parce qu’aux débuts de l’allaitement, le “débit” de lait n’est pas toujours parfaitement réglé, les petites fuites sont fréquentes et les tâches sur les tee-shirts moyennement réjouissants. La solution : les coussinets d’allaitement, à placer dans votre soutien-gorge. Pour les plus “généreuses” des jeunes mamans, il existe des coupelles d’allaitement, qui recueillent le trop-plein de lait et permettent même de le verser dans un biberon.

La chaise haute

En matière de chaise haute, il y a deux écoles. Celle des chaises indépendantes et celle des petits fauteuils qui s’accrochent directement à la table familiale. En plastique ou en bois, inclinable, pliable, évolutive… Pensez avant tout à choisir un modèle stable et tenez compte de son encombrement.

3. Accessoire

Du futile, du détail, la pointe de luxe, de « craquage irraisonné » qui nous a toutes pris un jour. Des objets à se faire offrir…

Un mini-robot

OK vous avez décidé que jamais Junior ne mangera un petit-pot ! Mais il va falloir vous y coller maintenant. Alors, si c’est votre programme investissez dans un mini-robot mixeur et cuiseur-vapeur adapté aux mini-quantités absorbées par votre bébé.

Des tétines, totoches, tututes…

Il y a les pour et les contre. Une certitude, certains bébé ont un besoin de succion particulièrement intense que le sein ou le biberon n’arrivent pas à combler. Alors si vous êtes “pro-tétine”, nous vous livrons ici notre choix.
Pour les plus petits, les tétines en silicone Avent sont absolument géniales. Pourquoi ? Simplement parce qu’elles sont livrées avec un cache qui se clippe directement sur la tétine, qui ne traîne donc jamais dans la poussière. Mais de forme un peu “monotone”, ces tétines finissent par lasser les bébés grandissants.
Ensuite, tous les goûts sont dans la nature, caoutchouc plus souple ou silicone sans goût, forme anatomique ou simple, avec ou sans dessins… Pensez simplement à bien les laver !

La salle de bain : pour de grands moments de complicité

1. Utile

Des objets sur lesquels on peut faire l’impasse, bien sûr. Des objets dont l’utilité est réelle, quand même.

Une cape de bain

Ça n’a l’air de rien, comme cela, mais quelle belle invention que la cape de bain pour bébé ! Sitôt sorti de l’eau, tout gigotant, Junior est aussitôt enveloppé de la tête aux pieds dans un océan de douceur moelleuse et enveloppante. On en rêve pour nous ! Un conseil : attendez un peu avant d’utiliser le ravissant peignoir que tatie Jeanne vous a offert. Junior est encore trop petit, il en profitera plus tard.

Une table à langer

En matière de table à langer, tout dépend de l’espace dont vous disposez. Véritable meuble, commode + plan à langer, plan mural ou table d’appoint à clipser sur la baignoire, à chaque situation sa solution. Les prix, quant à eux, vont du très raisonnable au très déraisonnable…

  • Ne laissez jamais votre enfant sans surveillance sur la table à langer. Gardez en permanence une main posée sur lui. Votre poussin pourrait très bien se retourner et tomber sans même que vous sachiez qu’il en était capable !
Une petite baignoire / un transat de bain
Liste de naissance - baignoire

On peut se débrouiller sans, bien sûr. Mais c’est bien pratique.
Il y a deux écoles et deux périodes. La période baignoire en plastique, les premiers mois. Puis la période transat de bain, quand bébé s’est aguerri. A vous de voir.
Une baignoire vaut entre 20 et 40 euros. Le cours du transat se situe lui aussi aux alentours de 20 euros
Ne quittez jamais votre bébé des yeux quand il est dans l’eau. On ne le dit jamais assez : un enfant peut se noyer en une poignée de minutes, dans seulement quelques centimètres d’eau.

Un tapis anti-dérapant

Essentiel. Très vite bébé gigote dans son bain. Il se met à quatre pattes, se lève pour attraper un jouet ou montrer quelque chose. Pour lui éviter de glisser dans l’eau savonneuse et risquer la blessure, installez impérativement un tapis anti-dérapant au fond de votre baignoire ou de votre bac de douche.

3. Accessoire

Du futile, du détail, la pointe de luxe, de « craquage irraisonné » qui nous a toutes pris un jour. Des objets à se faire offrir…

Un thermomètre auriculaire

Un vrai gadget. On n’ose pas dire inutile. La prise de la température en une seconde dans l’oreille peut sembler séduisante. Mais dans les faits, c’est la température rectale qui sera prise à la maternité, c’est encore la température rectale qui sera l’étalon chez le pédiatre et au final, avec ses quelques dixièmes de différence, le thermomètre électronique et ses prises de température auriculaire (qu’il faut répéter trois fois pour obtenir un résultat fiable) finira par se révéler encombrant. D’autant que ces petites merveilles technologiques valent très cher (45 à 60 €, en moyenne) ! Alors, munissez-vous plutôt d’un bon thermomètre – électronique également, d’ailleurs – à prise rectale, ça marche tout aussi bien, c’est parfaitement fiable en une seule prise, ça reste rapide (1 à 2 minutes) et ça vaut quand même bien moins cher !

Un anneau de bain

Quand bébé commence à s’asseoir, il devient tentant pour ses parents de l’installer dans un anneau de bain. Ce petit siège ventousé au fond de la baignoire offre une certaine indépendance au petit et un début de liberté à celui qui lui donne le bain. Cet achat n’est cependant pas essentiel car la période d’instabilité du bout de chou dure très peu de temps et très vite il tiendra parfaitement assis sur un tapis de bain anti-dérapant.

Dehors : en voiture, bébé !

1. Essentiel

Les essentiels… Ces objets dont il est vraiment très très difficile de se passer. Et s’ils sont trop chers, faites-les vous prêter ou achetez-les d’occasion.

Une poussette

LA question de toutes les futures mamans, le truc qui nous taraude pendant des mois… Mais quelle poussette acheter ?!! Dit comme ça, on mesure le ridicule d’une telle prise de tête. En même temps, le carrosse du petit va devenir votre excroissance sur roulettes, alors autant bien le choisir !
N’attendez pas de l’équipe de Bébéguide qu’elle vous oriente sur tel ou tel modèle. Nous avons par contre quelques certitudes : une poussette évolutive, c’est mieux. Faut-il acheter la coque-landau ? Tout dépend de la saison. En hiver, oui. En été, bof. Tout dépend aussi de la tonicité de votre petit. Ici, nous vous laissons seule face à une sorte de jeu de hasard. Autre certitude, la coque qui fait tout (coque de poussette, siège-auto et transat d’appoint), c’est génial. Mais c’est lourd. Dernière certitude enfin : vers 10-12 mois, nous passons toutes à la poussette-cane. C’est aussi cruel que cela. Il faut y penser avant de dépenser des fortunes… A bon entendeur…

  • Pensez au poids de votre poussette.
  • Choisissez un modèle qui tient dans le coffre de votre voiture.
  • Pensez également à prévoir un pare-soleil et un habillage-pluie.
Un siège-auto

On ne peut pas en faire l’impasse dès lors que l’on est motorisé. En général, les premiers mois si l’on est équipé d’une poussette évolutive, la coque multi-usage fait parfaitement l’affaire en siège-auto dos à la route. Ensuite, quand votre bébé atteint 10 à 13 kg, il est temps de passer à siège-auto de “grand”, face à la route.

  • Les sièges-auto sont classés en différents groupes correspondant au poids de l’enfant.
    Un groupe 0 conviendra à un enfant jusqu’à 10 kg. Un 0+ poussera jusqu’à 13 kg. Au-delà, c’est le groupe 1 qui prend le relais jusqu’aux 18 kg de l’enfant (4 ans, en moyenne).

2. Utile

Des objets sur lesquels on peut faire l’impasse, bien sûr. Des objets dont l’utilité est réelle, quand même.

Un porte-bébé ventral, une écharpe de portage
Liste de naissance - écharpe de portage

Certaines mamans sont adeptes du portage en écharpe. Idéal pour l’enfant cat totalement physiologique, ce portage n’est pas toujours simple à maîtriser. Ceci dit, il n’y a rien de mieux et c’est parfaitement adapté à l’exiguité de la vie citadine. Pour en savoir plus, une petite visite sur le site de Je Porte Mon Bébé s’impose, des techniques de portage y sont exposées.
Pour les moins vaillantes ou celles qui n’aiment pas le côté baba-cool de la chose, le porte-bébé ventral est idéal. Notamment les premiers temps de la vie de bébé. Ce portage, tout contre votre cœur, dans votre odeur, le rassure et le sécurise. Le rythme de vos pas le berce.

Avez-vous d’autres accessoires indispensables, utiles ou futiles à partager avec nous ? N’hésitez pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.